Lors de notre réunion annuelle avec les entraîneurs Youtopie, nous avons “joué” aux improvisations. Il s’agissait d’improviser pendant 1 minute, à partir d’un mot donné. Evidemment, les mots n’ont pas été donnés au hasard.

Sophie est tombée sur Pygmalion, écoutez-là :

 

Le Mythe de Pygmalion

Dans son audio, elle parle du mythe de Pygmalion et Galatée – Pygmalion est sculpteur, il réalise une magnifique scuplture, tellement belle, qu’il en tombe amoureux. Elle finit par prendre vie, grâce à l’action d’Aphrodite.

 

L’effet Pygmalion – ou prophécie auto-réalisatrice

Rosenthal & Jacobson, deux chercheurs, dans les années 70 ont utilisé le terme de Pygmalion pour nommer leur découverte. Suite à leurs études, ils se sont rendu compte que la perception que l’on a d’autrui induit des attentes et une attitude plus ou moins positive envers ce dernier. Et également que ces attentes se trouveraient confirmées par la suite non seulement au niveau des jugements mais aussi au niveau du comportement d’autrui.

Pour résumer leur étude, ils font passer un test bidon “d’épanouissement intellectuel” à des élèves de primaire, afin de les répartir aléatoirement en deux groupes : les “enfants à potentiel”, et les “autres enfants”.

Les résultats :

  •  4 mois après le début de leur étude les enfants du groupe “à potentiel” obtiennent un QI plus élevé que les autres enfants
  • l’écart (10 à 15 points) en faveur des enfants bénéficiant d’attentes positives se maintient à 8 et 20 mois
  • les enfants bénéficiant d’attentes positives étaient jugés plus positivement par les maîtres.

Ce que cela met en lumière

En quoi cela nous parle-t-il en tant qu’entraîneurs ?

Nous appliquons tout simplement cet effet Pygmalion auprès de toutes les personnes que l’on entraîne.

Il s’agit d’avoir un regard positif sur chacune des personnes que l’on accompagne pour s’assurer du meilleur résultat possible pour chacun d’entre-eux.

En entraînement, lorsque nous donnons la critique constructive l’effet Pygmalion est encore là : il ne s’agit pas d’indiquer ses points négatifs aux participants, mais ce que chacun peut améliorer pour aller encore un cran plus loin. Et ce pas-là, nous savons que chacun peut le réaliser, en toute bienveillance.

Vous pouvez également appliquer cet effet Pygmalion tous les jours, en changeant le regard que vous portez sur vous, sur vos collègues, sur vos enfants.

Par quoi souhaitez-vous commencer ?